Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires : un échec pour les millions de personnes qui souffrent de la faim, selon Oxfam

24/09/2021

Le Sommet des Nations unies sur les systèmes alimentaires qui s’est tenu pendant deux jours à New York et qui est sur le point de s’achever, a été un échec selon Thierry Kesteloot, conseiller en politique alimentaire chez Oxfam Belgique. Il a déclaré :

"Le Sommet sur les systèmes alimentaires a complètement tourné le dos aux centaines de millions de personnes qui souffrent de la faim chaque jour, en mettant des propositions élitistes et des solutions de bouts de ficelle sur la table au lieu de s'attaquer aux causes profondes d’un système alimentaire mondial défaillant.

"On ne parviendra pas à mettre un terme à la faim sans s’attaquer à la crise climatique, à l'érosion de la biodiversité agricole ou aux profondes inégalités et violations des droits humains qui perpétuent la pauvreté, la faim et la malnutrition.

"Les « ambitions » de ce sommet ne réaliseront pas le droit à une alimentation adéquate pour toutes et tous. Elles manquent cruellement de portée face à une crise alimentaire catastrophique, aggravée par les effets économiques provoqués par la crise sanitaire. On estime que 11 personnes meurent de faim chaque minute et trois milliards de personnes, dont de nombreuses femmes, n'ont pas les moyens de s'offrir une alimentation saine, même la plus élémentaire.

"Le rapport d'Oxfam "Ripe for Change" montre que les grandes chaînes de supermarchés et autres géants de l'agroalimentaire dominent les marchés alimentaires mondiaux et tirent profit de vastes chaînes d'approvisionnement qui s'étendent sur toute la planète, tandis que le pouvoir de négociation de l’agriculture à petite échelle qui produit les aliments que nous mangeons ne cesse de s’éroder.

"Pourtant, le sommet n’a adopté aucune solution allant dans le sens d’une transformation radicale des systèmes alimentaires. Au lieu de cela, il a répondu aux intérêts d'une poignée de géants de l'alimentation et de l'agrobusiness, tout en ignorant la plupart des organisations agricoles représentant les petits exploitants en première ligne de la production alimentaire.

"Pour transformer notre système alimentaire défaillant, les gouvernements doivent d'abord garantir les droits des travailleurs du secteur alimentaire et des petits exploitants agricoles en jetant les bases d’un système alimentaire mondial équitable, juste du point de vue du genre, résilient et durable. Les gouvernements doivent également soutenir un système mondial de protection sociale pour aider les gens à surmonter la pauvreté et la faim, surtout dans un contexte post-pandémique.

"Sans cela, toute solution ne fera qu'alimenter davantage les inégalités et la faim."

Notes aux rédactions

Thème: 

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.