Que fait Oxfam en Haiti ?

Oxfam apporte depuis de nombreuses années une assistance technique à des associations de producteurs, des organisations féminines et des structures locales en Haïti. Une grande attention est apportée à l’innovation et à la diversification, ainsi qu’à la transformation et à la commercialisation des produits agricoles. Des investissements supplémentaires sont réalisés dans des projets au bénéfice des groupes sociaux vulnérables comme les femmes et les jeunes. La prévention des risques et la préparation face aux catastrophes naturelles font aussi partie de nos programmes.

Notre approche

Après l’important tremblement de terre de 2010, les projets de reconstruction des autorités haïtiennes et de la communauté internationale ont clairement montré leurs lacunes. Oxfam insiste sur la nécessité d’une approche plus durable dans le cadre de laquelle les autorités, les organisations agricoles nationales, la société civile et la communauté internationale collaborent plus étroitement.

Oxfam veut être un acteur important dans le processus de reconstruction. Nous soutenons les partenaires qui travaillent à une meilleure protection de la population contre les incertitudes socio-économiques, les crises humanitaires et les catastrophes naturelles. À ce niveau, nous avons trois objectifs importants : la justice économique, la sécurité lors des catastrophes et la citoyenneté active.

Justice économique

Les personnes les plus faibles (principalement les femmes, les jeunes et les petits agriculteurs) doivent avoir plus d’opportunités afin de pouvoir s’assurer eux-mêmes des moyens de subsistance durables. C’est la raison pour laquelle nous soutenons les petites et moyennes entreprises. Nous encourageons également l’emploi durable dans les secteurs prometteurs. Après une formation (technique, gestion industrielle, leadership, etc.), les femmes et les jeunes peuvent également jouer un rôle plus actif dans leur communauté.

Avec les producteurs, les coopérations, les associations et le secteur privé, nous travaillons à un meilleur contexte économique afin d’aborder la pauvreté de manière structurelle. Par l’intermédiaire du travail d'un travail de lobby et de la campagne CULTIVONS, nous inscrivons les besoins des plus faibles à l’agenda politique.

Sécurité lors des catastrophes

La réduction des risques, une meilleure préparation et une aide efficace font partie intégrante de nos programmes en Haïti. Nous soutenons des comités locaux dans lesquels les femmes sont actives et développent leurs capacités techniques. Elles sont impliquées dans l’analyse des risques et établissent également un plan d’action pour une assistance rapide.

La population est formée à la prévention des risques et à l’évacuation. Ainsi, les écoles, les entreprises et les communautés apprennent à réagir de manière coordonnée en cas d’urgence. Les autorités locales et nationales intègrent la réduction des risques dans leurs politiques.

Administration démocratique et citoyenneté active

L’amélioration des capacités des administrations locales et de la société civile permet d’augmenter les chances d’une administration plus démocratique. Ainsi, des citoyens mieux formés et informés parviennent à s’organiser et à former des alliances pour être plus forts. De cette manière, ils peuvent plus facilement demander aux administrations locales et aux autorités nationales de se justifier et leur imposer davantage de transparence.

Égalité de genre et jeunes, une priorité constante

Dans chacun de ses trois objectifs stratégiques, Oxfam accorde une attention particulière à l’égalité des sexes et aux jeunes. De cette manière, nous renforçons les capacités des leaders féminins, des organisations féminines, des collaborateurs locaux et des partenaires par l’intermédiaire de formations, entre autres sur les droits des femmes.

En effet, malgré un certain progrès, les femmes haïtiennes participent encore trop peu au processus démocratique. Le Parlement compte seulement 11 % de femmes et celles-ci sont mal représentées, aussi bien au niveau national que régional et local. Nous soutenons des projets qui leur permettent par exemple d’accéder davantage aux matières premières ou aux emprunts, afin que leurs moyens de subsistance soient mieux garantis. 

Les jeunes sont essentiels pour le développement à long terme. Ils doivent donc être entendus et se voir confier des responsabilités. Nous voulons renforcer leurs capacités techniques et de leadership. Les organisations de jeunes peuvent jouer un rôle important dans les comités locaux et participer aux planifications. C’est la raison pour laquelle nous encourageons la mise en place d’un espace où les jeunes (principalement les filles) peuvent collaborer avec l’administration locale et nationale.

Pour ce faire, Oxfam fournit les ressources nécessaires : nous recrutons du personnel qui a de l’expérience avec les jeunes. Nous adaptons notre fonctionnement par le biais de l’utilisation des technologies modernes, des réseaux sociaux, etc. Nous mettons sur pied des activités associées à l’exercice d’un sport, à la musique ou à toutes les autres formes d’expression importantes pour les jeunes et les filles.