Les monopoles sur les vaccins contre la Covid-19 ont fait émerger 9 milliardaires avec une richesse totale supérieure au coût de la vaccination des pays les plus pauvres du monde

20/05/2021

Au moins neuf personnes sont devenues milliardaires depuis le début de la pandémie de Covid-19 grâce aux profits faramineux des groupes pharmaceutiques qui ont un monopole sur la production de vaccins contre le Covid, selon les révélations de la People's Vaccine Alliance, dont Oxfam est membre, en amont du sommet mondial sur la santé du G20.

Vendredi, les membres du G20, y compris l'Union européenne, se réuniront à Rome pour un sommet sur la santé mondiale. Alors que la question de l’accès équitable aux vaccins anti-Covid-19 dans le monde sera à l’agenda, des membres clés du G20, notamment le Royaume-Uni et l'Allemagne, continuent de bloquer les initiatives visant à lever les barrières liées à la propriété intellectuelle, maintenant les monopoles de quelques groupes pharmaceutiques sur la production des vaccins. Mercredi, la Commission européenne s’est opposée à la levée des brevets sur les vaccins contre la Covid-19. Ces blocages interviennent alors même que la pandémie continue de faire des ravages dans des pays comme l'Inde ou le Népal, où seule une très faible partie de la population a pu être vaccinée.

Big pharma s’enrichit grâce à son monopole

Les neuf milliardaires, ont amassé une fortune nette de 19,3 milliards de dollars. On peut trouver en tête de cette liste les PDG de Moderna et BioNTech, chacun avec une richesse de plus de 4 milliards de dollars. Cette somme permettrait de vacciner 1,3 fois l’ensemble de la population des pays à faible revenus, soit 10% de la population mondiale. Ces pays n'ont reçu jusqu’ici que 0,2 % des vaccins produits dans le monde, notamment en raison de l'important déficit de doses disponibles. 

Il faut également ajouter que huit autres milliardaires – qui ont de vastes portefeuilles d'actions dans les sociétés pharmaceutiques produisant les vaccins contre le Covid-19 – ont vu leur richesse combinée augmenter de 32,2 milliards de dollars, soit assez pour vacciner toute la population indienne. 

Un échec collectif

Pour Anna Marriott, Responsable des politiques de Santé chez Oxfam International, cela démontre notre échec collectif face à la pandémie. « Nous créons rapidement de nouveaux milliardaires grâce aux vaccins mais échouons totalement à vacciner les milliards de personnes qui ont désespérément besoin de se sentir en sécurité. »

« Ces milliardaires sont l’incarnation des profits immenses que de nombreuses sociétés pharmaceutiques font grâce au monopole qu'elles détiennent sur ces vaccins. Ces vaccins ont été financés par des fonds publics et devraient être avant tout un bien public mondial. Or, ils sont devenus une opportunité de profit privé. Nous devons mettre fin de toute urgence à ces monopoles afin de pouvoir intensifier la production de vaccins, faire baisser les prix et vacciner le monde entier ».

La richesse de ces milliardaires amassée grâce aux vaccins vient des bourses mondiales qui ont vu le cours des groupes pharmaceutiques grandement augmenter, un résultat direct de leur situation de monopole sur les vaccins contre le Covid-19 dont ils espèrent tirer d’énormes bénéfices. La People's Vaccine Alliance a mis en garde sur le danger que représentent ces monopoles. Ceux-ci permettent en effet à quelques groupes pharmaceutiques de contrôler à la fois l'approvisionnement et le prix des vaccins. Quelques industriels peuvent ainsi augmenter leurs profits tout en mettant les pays, ceux pauvres et émergents en particulier, dans une situation difficile pour obtenir les stocks dont ils ont besoin pour leur vaccination. 

Les pays du sud en quête d’alliés

Plus tôt ce mois-ci, les États-Unis ont apporté leur soutien à la proposition déposée par l'Afrique du Sud et l'Inde à l'OMC qui visait à suspendre les brevets, et donc les monopoles, sur les vaccins contre le Covid-19. Cette proposition a déjà reçu le soutien de plus d'une centaine de pays en développement, et, ces derniers jours, des pays comme l'Espagne ont rejoint cette grande coalition. Cette initiative de l'Afrique du Sud et de l'Inde est également soutenue par le Pape et plus d'une centaine de personnalités politiques mondiales et lauréats de prix Nobel. 

La Belgique divisée

Malgré ce consensus croissant, la Belgique et d'autres pays riches continuent de rester silencieux. Sophie Wilmès a reconnu au Parlement que la coalition Vivaldi était divisée sur cette question. Il existe cependant un fort soutien public en Belgique pour la levée des brevets du vaccin Covid-19 : plus de 27.000 Belges ont montré leur soutien en signant l'initiative citoyenne européenne "No Profit on Pandemic".  

« Il devient urgent pour la Belgique de prendre position clairement en faveur des propositions mises sur la table par l’Afrique du Sud et l’Inde devant l'Organisation mondiale du commerce. La position hésitante actuelle, bien qu'elle laisse la porte ouverte, aboutit finalement au même résultat qu'un blocage frontal : l'intérêt des entreprises pharmaceutiques passe avant l’intérêt du bien commun. », conclut Aurore Guieu, responsable des dossiers Inégalités et Justice fiscale chez Oxfam Belgique. 

Note aux rédactions

  • La People's Vaccine Alliance est un mouvement d'organisations humanitaires, de santé et de droits humains - dont Global Justice Now, Oxfam et UNAIDS - d'anciens ou d'actuels dirigeants mondiaux, d'experts de la santé et d'économistes qui demandent que les vaccins contre le Covid-19 soient fabriqués rapidement et à grande échelle, qu'ils soient considérés comme des biens publics mondiaux, libres de toute barrière comme la protection intellectuelle et soient disponibles pour tout le monde, dans tous les pays, gratuitement. https://peoplesvaccine.org/  
  • Les données viennent d'une analyse de la Forbes Rich List, annuellement publiée, datée du 6 avril 2021. https://www.forbes.com/billionaires/  
  • Le classement inclut également deux des investisseurs-fondateurs de Moderna, mais également le président de l'entreprise et le PDG d'une entreprise qui collabore avec Moderna pour produire et expédier les vaccins. La grande majorité des investissements pour le vaccin développé par Moderna proviennent des fonds publics, et donc des contribuables. Les trois milliardaires restants sont tous co-fondateurs de l'entreprise chinoise de vaccins CanSino Biologics.  
  • Il y a deux jours, le fabricant indien de vaccins, Serum Institute, a publié une déclaration indiquant qu'aucun approvisionnement supplémentaire en vaccins pour COVAX (le dispositif permettant aux pays en développement d'accéder aux vaccins COVID) ne sera disponible avant la fin de l'année. C'est une préoccupation majeure pour Oxfam et cela montre une fois de plus la nécessité d'un vaccin pour tous. 
  • Oxfam Belgique soutient l’initiative citoyenne européenne “No profit on pandemic” https://noprofitonpandemic.eu/fr/

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.