Inégalités vaccinales : lettre d’anciens chefs d’Etat et prix Nobel au Président Biden

15/04/2021

Des anciens chefs d’Etat et lauréats du prix Nobel appellent le Président Joe Biden à soutenir la levée de la propriété intellectuelle sur les vaccins contre la Covid-19.

Plus de 170 anciens chefs d’État et de gouvernement et lauréats du prix Nobel, dont François Hollande, Gordon Brown, José Luis Rodríguez Zapatero, Ellen Johnson Sirleaf, Françoise Barré-Sinoussi, Joseph Stiglitz, Nadia Murad, Dr. Denis Mukwege, Malala et Muhammad Yunus, ont appelé le président Biden, dans une lettre ouverte publiée aujourd’hui, à soutenir une dérogation aux règles de propriété intellectuelle pour les vaccins anti-Covid 19 et à garantir son accès partout sur la planète pour mettre fin à la pandémie.

La lettre a été envoyée à la Maison Blanche alors que l’administration Biden laisse entendre à la presse depuis quelques semaines qu’elle étudie l’éventualité de soutenir la levée des brevets sur les vaccins contre la Covid-19.

La lettre demande spécifiquement au président Biden de soutenir une proposition des gouvernements sud-africain et indien de déroger temporairement aux règles de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) relatives à la propriété intellectuelle des vaccins et traitements contre la COVID-19. Au rythme actuel de la production des vaccins anti-Covid 19, la plupart des pays pauvres devront attendre au moins 2024 pour parvenir à une couverture vaccinale de l’ensemble de leur population.

Une dérogation aux règles de propriété intellectuelle permettrait une intensification de la fabrication aux États-Unis et dans le monde, surmontant les contraintes artificielles de l’offre. Portée par plus de 100 pays au sein de l’OMC, dont tout le bloc africain, la proposition de dérogation aux règles de propriété intellectuelle demeure bloquée par les pays riches, défendant ainsi les intérêts des grands groupes pharmaceutiques.

Les anciens dirigeants et lauréats du prix Nobel encouragent le président Biden à prendre les mesures urgentes que lui seul peut et « que ce moment soit retenu dans l’histoire comme le moment où nous avons choisi de faire passer le droit collectif à la sécurité pour tous avant les monopoles commerciaux de quelques-uns. »

François Hollande, ancien Président de la République française déclare :
« L’inégalité d’accès au vaccin dans le monde crée une situation politique et morale insupportable. C’est surtout un non-sens sanitaire et économique car nous sommes tous concernés. Que l’administration Biden réfléchisse à la levée des barrières juridiques liées aux règles de propriété intellectuelle est un espoir pour la communauté internationale. Si les Etats-Unis soutiennent la levée des brevets, l’Europe devra prendre ses responsabilités. Face à cette pandémie dévastatrice, les dirigeants du monde doivent faire primer l’intérêt général et la solidarité internationale »

Joseph Stiglitz, lauréat du prix Nobel d’économie, déclare :
« Alors que les États-Unis ont fait d’énormes progrès dans la vaccination de leur propre population, grâce aux efforts de l’administration Biden, cela ne suffit malheureusement pas ».
« Les nouvelles mutations du virus continueront de coûter des vies et de bouleverser notre économie mondiale interconnectée jusqu’à ce que tout le monde, partout sur la planète, ait accès à un vaccin sûr et efficace. La propriété intellectuelle est le plus grand obstacle artificiel à l’approvisionnement mondial en vaccins. En tant que nation, nous devons montrer l’exemple avec nos alliés pour soutenir la demande de dérogation portée par l’Afrique du Sud et l’Inde à l’OMC, insister sur le transfert de technologie et investir stratégiquement dans la production ».

Françoise Barré-Sinoussi, lauréate du prix Nobel de médecine pour sa participation à la découverte du VIH-Sida, déclare :
« La santé mondiale est en jeu. L’histoire nous regarde. Avec mes collègues lauréats du Prix Nobel et scientifiques du monde entier, j’exhorte le président Biden à faire ce qu’il faut et à soutenir la dérogation aux ADPIC, j’insiste pour que les sociétés pharmaceutiques partagent les technologies vaccinales avec le monde et investissent stratégiquement dans la distribution de la production ».

Le lauréat du prix Nobel de la paix, Muhammad Yunus, déclare :
« Les grandes entreprises pharmaceutiques fixent les conditions de la fin de la pandémie d’aujourd’hui – et le coût de permettre ces monopoles insensés est seulement plus de morts et plus de personnes poussées dans la pauvreté ».
« Seule l’action du gouvernement – pas la philanthropie, ni le secteur privé – peut résoudre la crise sans précédent d’aujourd’hui. Ensemble, nous exhortons le président Biden à se tenir du bon côté de l’histoire – et à garantir que le vaccin contre la Covid-19 soit un bien commun mondial, sans protection de la propriété intellectuelle ».

Notes aux rédactions

  • La lettre complète et la liste des signataires sont disponibles ici.
  • Premiers signataires (Ordre alphabétique) : Joyce Banda – Présidente de la République du Malawi (2012-2014), Françoise Barré-Sinoussi – Lauréate du prix Nobel de médecine (2008), Gordon Brown – Premier ministre du Royaume-Uni (2007-2010), Fernando Henrique Cardoso – Président du Brésil (1995-2003), Helen Clark – Première ministre de la Nouvelle-Zélande (1999-2008), Mikhail Gorbachev – Lauréat du prix Nobel de la paix (1990); Président de l’Union soviétique (1985-1991), François Hollande – Président de la France (2012-2017), Ellen Johnson Sirleaf – Présidente du Libéria (2006-2018), Kolinda Grabar Kitarović – Présidente de la Croatie (2015-2020), Dr Denis Mukwege – Lauréat du prix Nobel de la paix (2018), Nadia Murad Basee Taha – Lauréate du prix Nobel de la paix (2018), Orhan Pamuk – Lauréat du prix Nobel de littérature (2006), Romano Prodi – Premier ministre italien (1996-1998; 2006-2008) , Mary Robinson – Présidente d’Irlande (1990-1997), José Luis Rodríguez Zapatero – Président du gouvernement espagnol (2004-2011), Juan Manuel Santos – Président de la Colombie (2010-2018) et lauréat du prix Nobel de la paix (2016), Joseph E. Stiglitz – Lauréat du prix Nobel d’économie (2001), Archevêque Desmond Tutu – Lauréat du prix Nobel de la paix (1984), Lech Wałęsa – Lauréat du prix Nobel de la paix (1983); Président de la Pologne (1990-1995) , Malala Yousafzai – Lauréate du prix Nobel de la paix (2014), Muhammad Yunus – Lauréat du prix Nobel de la paix (2006).
  • La lettre a été coordonnée par la People’s Vaccine Alliance, une coalition de plus de 50 organisations, dont le Club de Madrid, le Yunus Center, Oxfam, Health GAP, ONUSIDA, Physicians for Human Rights, le Centre international Nizami Ganjavi, Global Justice Now et Avaaz.

 

 

Contact us

Presse francophone
Sotiris Gassialis
0494/13.56.78
sotiris.gassialis@oxfam.org

Presse néerlandophone
Belinda Torres Leclercq
0472/55.34.43
belinda.torres-leclercq@oxfam.org

Follow us

OH-magazine
Abonnez-vous au magazine trimestriel d’Oxfam-Solidarité. Envoyez-nous un mail à
oh-magazine@oxfamsol.be.

Twitter
Suivez-nous sur Twitter.