De nouvelles stations de lavage des mains plus efficaces et confortables

10/11/2021

Se laver les mains est un geste simple mais très efficace pour éviter la propagation des maladies. C’est particulièrement important dans des contextes de réponses humanitaires. Dans les camps de réfugié.e.s, de nombreuses personnes cohabitent dans des conditions souvent difficiles. La nouvelle station de lavage des mains développée par Oxfam permet d’éviter les épidémies et de sauver des vies.

Les solutions utilisées jusqu’à présent pour se laver les mains tiennent souvent du système D. La plus commune consiste en un ‘tippy tap’. Soit un bidon suspendu en hauteur, relié par une cordelette à une branche au sol. En appuyant sur la branche avec le pied, le bidon se penche et l’eau coule.

« Avec l’ancien système, on gaspillait beaucoup d’eau », explique Augustin, habitant du camp de Kisalaba en RD Congo. « Avec les nouvelles stations reçues d’Oxfam, on arrive à économiser beaucoup d’eau. Nous les chargeons une fois par jour et c’est suffisant pour que plusieurs personnes arrivent à se laver les mains. »

Des stations de lavage des mains robustes et simples à utiliser

Les nouvelles stations de lavage des mains d’Oxfam ont été développées grâce à un financement de l’ONG ELRHA, spécialisée en amélioration des réponses humanitaires.

Chaque station est fermement plantée sur 3 pieds réglables et dispose d’un réservoir de 24 litres d’eau propre et de 6 litres d’eau savonneuse. Ce volume permet environ 200 lavages de mains. Un système astucieux permet de faire couler l’eau sans robinet à ouvrir ou fermer. Il suffit de presser les mains contre la sortie d’eau en cuivre (un métal aux propriétés antibactériennes) pour faire couler le précieux liquide et se laver les mains.

Un développement collaboratif

Ces stations ont été élaborées par des spécialistes en santé publique, mais le retour des utilisateurs et utilisatrices sur des modèles de test a également joué un grand rôle dans leur forme finale. Comme l’ajout de miroirs incassables et de crochets pour pouvoir attacher un sac ou une serviette.

Pour les hommes et les femmes qui vivent déjà dans des conditions difficiles, ces petits accessoires sont les bienvenus pour apporter un minimum de confort et de dignité.

« Le miroir c’est le plus intéressant pour nous les femmes », témoigne ainsi Bimiloko, autre habitante du camp de Kisalaba. « Le matin quand on se réveille la première chose qu’on vérifie ce sont nos yeux. Est-ce qu’ils sont propres ? Et est-ce que nos cheveux sont bien arrangés. »

Un nouveau standard pour les réponses humanitaires

Plus de 4.000 stations de lavage des mains ont déjà été produites et envoyées dans 9 pays. 50.000 personnes les utilisent désormais au quotidien, du Bangladesh à l’Ethiopie en passant par la République démocratique du Congo.

Ces stations sont solides : à la fin de la période de test de 6 mois, 99% étaient toujours fonctionnelles. Elles sont aussi relativement bon marché, à environ 70 € pièce. Elles sont destinées à devenir le standard en matière de lavage des mains dans toutes les situations humanitaires où Oxfam intervient.

Grâce à votre soutien, nous pouvons développer ce genre de solution et venir en aide à des milliers d’hommes et de femmes victimes de catastrophes ou de conflit.

Soutenez les actions d’Oxfam partout dans le monde