Oxfam salue le retour des relations diplomatiques américano-cubaines

cuba
19/12/2014

Après plus de 50 ans d’embargo, Oxfam se réjoui que les relations entre les Etats-Unis et Cuba soient enfin en passe d’être normalisées, une annonce qui fait suite à la libération le 17 décembre de l'Américain Alan Gross qui travaillait pour Usaid, après 5 ans d’emprisonnement à Cuba. 53 autres prisonniers politiques ont été libérés eux-aussi à Cuba ainsi que 3 personnes aux Etats-Unis.

« Nous saluons l'annonce du rétablissement des relations diplomatiques entre Cuba et les États-Unis. La résilience des citoyens cubains et l'engagement de Cuba dans modèle économique qui privilégie l'égalité, les politiques sociales et la réduction de la pauvreté a été une réalisation remarquable, dans des conditions extrêmement difficiles. 

Présent dans les deux pays, Oxfam s’est réjoui des nouvelles de la libération et du retour dans leur pays de prisonniers des États-Unis et de Cuba. Ce dégel des relations diplomatiques ouvre la porte à de nouveaux avancements ainsi qu’au renforcement des relations interaméricaines. A l'annonce de la nouvelle par Raul Castro, les rues de l'île de Cuba étaient en fête.

Nous félicitons le Président Obama d’avoir pris des mesures courageuses pour réparer le tort qu’ont fait à Cuba des décennies d’erreurs politiques américaines, notamment en supprimant la limitation des transferts de fonds pour soutenir des projets humanitaires. Mais ce n’est qu'un début, nous appelons les dirigeants des deux pays à continuer à travailler à l'élimination des obstacles et à resserrer les liens entre leurs pays.

Oxfam travaille depuis 1991 en étroite collaboration avec les institutions gouvernementales, des partenaires et communautés locaux, le secteur universitaire et la société civile cubaine, dans le domaine de la promotion de la citoyenneté active, de l'égalité des sexes et de la réduction des risques de catastrophes naturelles. Et nous continuerons de le faire lorsque les implications de cette annonce  prendront forme. »

Jerome Faure, Directeur-Pays d’Oxfam à Cuba

Land: