La COVID-19 continue de faire des ravages en Inde

08/05/2021

Plus de 4.000 personnes sont mortes du coronavirus en Inde samedi, portant le bilan à 238.000 victimes. Oxfam a lancé un appel aux dons pour aider les hôpitaux submergés à faire face à la crise avec des médicaments et de l’oxygène et les communautés les plus pauvres avec des colis alimentaires et de l’aide financière pour survivre.

Venez en aide à l'Inde

« Les gens sont en train de mourir littéralement dans les rues, dans les parkings ou chez eux. Je ne connais pas une seule famille qui n’ait pas au moins un de ses membres infecté », témoigne Amitabh Behar, directeur d’Oxfam en Inde.

« Les autorités ont même demandé à Oxfam de fournir des incinérateurs électriques pour faire face au nombre incroyablement élevé de morts. C’est déchirant de réaliser que nous manquons autant d’équipement pour nous occuper des morts que pour nous occuper des vivants ».

Oxfam Inde déjà mobilisée

Notre priorité immédiate a été de fournir aux hôpitaux et aux agents de santé du matériel médical et des équipements de protection afin qu’ils puissent continuer à traiter les malades. Mais aux dernières nouvelles, les hôpitaux de New Delhi connaissent toujours des pénuries d’oxygène, avec des conséquences souvent fatales pour de nombreuses personnes.

Oxfam Inde est à l’heure actuelle en train d’acheter des réservoirs d’oxygène, des lits, des thermomètres numériques et d’autres équipements médicaux pour aider les hôpitaux publics de 5 états où les approvisionnements sont désespérément bas.

Les communautés pauvres payent une fois de plus le prix fort. L’utilisation de toilettes et de points d’eau partagés est particulièrement propice à la propagation du virus. Et l’absence d’équipements sanitaires (eau, savon, désinfectants, masques) empêche d’appliquer les mesures de prévention de base. Nos équipes ont déjà commencé à fournir des masques, du gel antibactérien pour les mains et d’autres équipements de protection dans plusieurs zones du Maharashtra, particulièrement touché.

Venez en aide à l'Inde

Faim et pauvreté, conséquences de la crise COVID-19

Les confinements et couvre-feux appliqués à travers le pays depuis le début de la pandémie ont un impact énorme sur les paysan.ne.s, les migrant.e.s et les personnes qui travaillent dans le secteur informel (vendeurs de rue, etc.).

Face à cette nouvelle vague, ces personnes, déjà fragilisées, se retrouvent à nouveau sans emploi et sans argent. Elles risquent désormais d’être poussées dans l’extrême pauvreté et la faim.

Au début de la pandémie, Oxfam en Inde a distribué des repas chauds aux plus pauvres. Depuis quelques mois, elle distribue des rations alimentaires sèches (légumes secs, riz, etc.), mais vient aussi en aide financièrement aux familles les plus vulnérables.

Une crise qui démontre la nécessité de la vaccination

Près de 140 millions de personnes ont déjà été vaccinées en Inde. Cela peut sembler énorme… mais ne représente en fait que 9 % de son immense population. Le pays fait face à une pénurie de matières de base pour produire plus de vaccins. Et en acheter à l’étranger est une mission presque impossible : les pays les plus riches accaparent la plus grande part des vaccins produits par l’industrie pharmaceutique.

Oxfam continue donc à plaider au niveau international pour l’accès à un vaccin pour toutes et tous. Pour cela, il est nécessaire d’obtenir la levée des brevets sur les vaccins, et d’organiser leur distribution équitable et gratuite à travers tous les pays du monde. Sans une vaccination de masse au niveau mondial, nous courrons le risque de voir surgir de plus en plus de vagues meurtrières comme celle qui touche l’Inde actuellement.

Aidez l’Inde à faire face à cette nouvelle vague meurtrière

Oxfam Belgique a répondu à l’appel lancé par Oxfam en Inde de lever 5 millions de dollars pour répondre à la crise en lançant un appel aux dons en Belgique.  Nos collègues se démènent à travers toute l’Inde afin d’aider les communautés les plus vulnérables, et les besoins sont immenses.

Faites un don aujourd'hui