Retour sur un an de lutte contre l’évasion fiscale

23/12/2016

Un aperçu mois par mois d'une année bien remplie.

Janvier : 62 personnes ont autant de richesses que les 3,6 milliards les plus pauvres

Seulement 62 personnes possèdent à elles-seules autant de richesses que la moitié la plus pauvre de la population mondiale. Ce chiffre a fait la une des médias. Ensemble, nous voulons lutter contre les inégalités qui s’aggravent à travers le monde, et pour cela, il faut colmater les failles de notre système fiscal. C’est pourquoi nous lançons une campagne contre les paradis fiscaux.

Février : des battles de hip-hop contre les inégalités

Notre lutte contre les inégalités devient mondiale. Au Kenya par exemple, la campagne UshuruNaHuduma (qui peut se traduire par : « impôts et services publics ») est lancée avec le soutien du célèbre rappeur kényan Juliani. Et c’est avec des battles de hip-hop qu’il met le thème de la justice fiscale et des inégalités à l’honneur.

Mars : les médias sociaux renforcent notre appel

La pétition mondiale d’Oxfam contre les paradis fiscaux va bon train. Après seulement 2 mois, plus de 20.000 Belges l’ont signée. Une vidéo qui fait le parallèle entre les entreprises qui éludent l’impôt et des voisins asociaux a été vue près de 500.000 fois sur Facebook. Notre mouvement continue de grandir et de se renforcer.

Avril : un « Tax Tour » et un paradis fiscal au cœur de Bruxelles

Nous organisation une visite guidée à Bruxelles avec un groupe de sympathisants, sur le thème de l’évasion fiscale, suivie d’une soirée quiz. Une belle occasion d’échanger et de débattre sur l’évasion fiscale et sur les possibilités d’actions pour contrer ce problème ensemble.
En avril nous avons aussi transformé temporairement le rond-point Schumann à Bruxelles en un véritable paradis fiscal, ce qui a permis d’attirer l’attention médiatique sur les politiques européennes en matière de transparence fiscale.

Mai : 21.210 signatures pour le ministre des finances

Le 4 mai nous présentons notre pétition contre les paradis fiscaux au ministre des finances Johan Van Overtveldt, forte de 21.210 signatures belges. Il déclare alors vouloir travailler à plus de justice et de transparence fiscale.

Juin : 2.190 emails pour une taxe équitable

Le gouvernement belge est en passe de bloquer les négociations européennes pour une taxe sur les transactions financières. Vous avez fait partie des 2.190 personnes qui ont envoyé un email au ministre des finances Johan Van Overtveldt et au premier ministre Charles Michel ? Alors c’est grâce à vous que le 16 juin, le Premier ministre déclarait que la Belgique soutiendrait quand même cette taxe sur les transactions financières. Mais la bataille n’est pas encore finie...

Juillet : sur les festivals avec une table de kicker

Nous partons sur les festivals avec une bande de bénévoles Oxfam enthousiastes et une table de kicker « injuste ». Nous entrons alors en dialogue jour après jour avec des dizaines de festivaliers, et discutons avec eux de notre lutte contre les paradis fiscaux, à Couleur Café, aux Ardentes, aux Gentse Feesten et à  Sfinks.

Aout : toujours plus de signatures pour notre pétition

Nous continuons à rassembler des signatures pour notre pétition contre les paradis discaux sur les festivals de Dranouter, Pukkelpop et à la Fête des Solidarités. Au total 4.733 personnes supplémentaires se sont engagées cet été pour une fiscalité équitable.

Septembre : plus de 100 pays veulent mettre fin aux paradis fiscaux

Lors de l’Assemblée générale de l’Onu, plus de 100 pays appellent à mettre fin aux paradis fiscaux. Rafael Correa, le président de l’Equateur, a décidé de soutenir cette initiative après avoir lu et signé une lettre ouverte d’Oxfam.

Octobre : des tweets au ministre Johan Van Overtveldt

Le 10 octobre, les ministres européens des finances se réunissent pour une réunion importante concernant la taxe sur les transactions financières (voir mois de juin). Et le ministre belge des finances Johan Van Overtveldt veut à nouveau bloquer les négociations.  
Et à nouveau, nous réagissons avec vous : nous lui rappelons en masse la promesse qu’avait fait Charles Michel un mois plus tôt de réaliser cette taxe. En fin de compte, la Belgique fini par donner son accord de principe sur cette taxe et les négociations peuvent reprendre. Merci !

Novembre : des communes espagnoles disent non aux entreprises qui éludent l’impôt

Une initiative exceptionnelle en Espagne : 35 communes dont  Madrid, Barcelone et Séville, se déclarent Zonas Libres de Paraísos Fiscales, « zones sans paradis fiscaux ». Les conseils d'administration de ces villes et communes choisissent désormais d’exclure de leurs marchés publics les entreprises qui se soustraient à l'impôt.


Décembre :

Eh oui : la taxe sur les transactions financières est à nouveau remise en question. Mais nous ne nous laissons pas faire. Cette fois-ci, après un débat intense au parlement fédéral, le gouvernement fini par déclarer, encore une fois, qu’il soutiendra cette taxe en fin de compte. Pendant ce débat, les chiffres d’un rapport Oxfam sont mis à l’honneur :

En janvier 2017, nous continuerons à nous battre ensemble pour un monde meilleur et pour mettre fin aux inégalités extrêmes. Vous êtes prêts ?

Thème: